Colloque PMLPA/Science 2.0

Un article de Wiki URFIST.

http://www.slideshare.net/bibliothecaire/100330-pmlpa-science-20-new

Sommaire

[modifier] [S1] Problématique de départ

Urfist: qu'est-ce que l'IST? ou plus exactement qu'est-ce que la formation à l'IST? Sur la bases de quelles pratiques, actuelles ou en cours d'élaboration, construire notre offre de formation?

[modifier] [S2] Paradoxe 1: le milieu universitaire et le web 2.0

  • alors que l’internet est d’origine (en grande partie) universitaire, ses plus récents développements (le web 2.0) sont globalement appréhendés comme venant l’impacter de l’extérieur

[modifier] schizophrénie enseignant / chercheur ?

[modifier] chercheur

  • préfigurations dans le domaine de la recherche:
    • eScience ("documentation électronique")
    • Open Science (Open Access)

Parallèle entre ArXiv et Wikipedia

  • plateforme de prépublication qui se transforme, par l'usage, en interface de publication
  • "horizontalisation"

> Les arguments contre l'Accès Ouvert et ceux contre l'utilisation de Wikipedia et/ou d'Internet par les étudiants se ressemblent souvent

Autres caractéristiques communes:

  • partage
  • web inscriptible (Hervé Le Crosnier)
  • mise du contenu en bases de données
  • interopérabilité (mashups)

[modifier] enseignant

Lorsqu'Internet est perçu comme un danger, c'est surtout en tant qu'il affecte les étudiants, qu'il leur donne de "mauvaises habitudes".

cas particulier de la crise des intermédiaires: journalistes, bibliothécaires, etc.

[modifier] [S3] Paradoxe 2: les "bonnes pratiques"

  • alors qu’en face des pratiques des “digital natives”, les “bonnes pratiques” données en exemple s’appuient essentiellement sur le circuit classique de la communication scientifique, celui-ci est profondément en crise


[modifier] [S5] Digital Natives et régimes d'attention

Marc Prensky, 2001

Les DN apprennent le numérique comme une langue maternelle

Caractéristiques en termes d'attention:

  • aptitude au multitasking
  • inaptitude à l'attention longuement soutenue

Critique du modèle "fracture générationnelle"

  • les pratiques des DN ne sont pas homgènes (cf. Danah Boyd)
  • les générations ne sont pas homogènes

Les caractéristiques neuro-psychologiques dépendent du temps passé sur internet plus que de l'âge

Image:Cerveau lecture.png

Les bibliothèques devraient se repenser selon une logique de l'attention

[modifier] [S6] crises

[modifier] Crise économique

= crise du modèle économique

le cas grec (effet de la crise financière de 2008)

[modifier] Crise de foi

"during key marketing periods as many as 40% of published articles focusing on specific drugs are ghost managed"

(Sismondo S, 2007 Ghost Management: How Much of the Medical Literature Is Shaped Behind the Scenes by the Pharmaceutical Industry?. PLoS Med 4(9): e286. doi:10.1371/journal.pmed.0040286)

"for many current scientific fields, claimed research findings may often be simply accurate measures of the prevailing bias"

(Ioannidis JPA, 2005 Why Most Published Research Findings Are False. PLoS Med 2(8): e124. doi:10.1371/journal.pmed.0020124)

[modifier] Crise de l’évaluation

[modifier] Enquête sur les pratiques informationnelles des chercheurs

Ces paradoxes nous ont poussé à réaliser une enquête sur les pratiques informationnelles (comprises au sens large, c'est-à-dire intégrant la problématique de la "fracture générationnelle" et des régimes d'attention) des chercheurs de notre région avec l'idée d'y chercher des pratiques émergentes venant en quelque sorte résoudre les paradoxes.

En attendant les résultats de cette enquête et pour la préparer nous sommes allés voir du côté de la littérature existante et nous avons aussi interrogé notre expérience de formateurs, pour nous faire une première idée de l'utilisation dans le domaine de la recherche des nouvelles pratiques du web, dites web 2.0, c'est-à-dire de ce qu'on a appelé "Science 2.0".

[modifier] Science 2.0

  • adoptions et adaptations de techniques, d'outils et de manières du web 2.0 par le milieu académique / scientifique
  • à des fins de:
    • vulgarisation (à l'intention d'un public non scientifique ou exterieur à la discipline)
    • communication (posters, etc., à l'intention des "pairs" ou d'un public scientifique extérieur à la discipline- cf. Scivee)
    • publication / recherche elle-même (pour les "pairs")


[modifier] [S7] Constatation 1: adoption inégale et hétérogène des outils du web 2.0

  • 2 types de tentatives science 2.0:
    • depuis le monde scientifique / universitaire (// Open Access mais sans coagulation d'un mouvement global)
    • éditeurs scientifiques (Nature, Elsevier...)

[modifier] [S8] des expérimentateurs

L'exemple de UsefulChem:

Réalisé avec Wikispace, UsefulChem est le projet représentatif du programme "Open Notebook Science", à l'initiative du professeur Jean-Claude Bradley (Drexel University, Philadelphie), qui la définit ainsi:

... there is a URL to a laboratory notebook that is freely available and indexed on common search engines. It does not necessarily have to look like a paper notebook but it is essential that all of the information available to the researchers to make their conclusions is equally available to the rest of the world.

Limite des outils 2.0 lorsqu'il s'agit de s'attaquer aux données expérimentales, limites des folksonomies en particulier (besoin de métadonnées spécifiques). Web 3.0.

[modifier] [S9] enthousiasme vs. apathie

"Elsevier has identified Web 2.0 as a key part of our technology strategy. The elements of user contributions and collaboration are cornerstones in Elsevier’s technology strategy for the next three to five years, and almost all upcoming innovation projects in Elsevier Labs will be based on Web 2.0 technologies and concepts." (David Marques, Vice President, Architecture and New Technology, Elsevier - octobre 2007)

Exemples:

[modifier] [S10] les raisons de "ne pas"

  • je n'ai pas le temps
    • risque de surinformation > tri à faire
    • gérer des contacts
    • apprentissage / distraction
  • le travail fait sur des outils 2.0 ne m'est pas reconnu
    • et je risque de me faire voler mes idées

> les outils traditionnels me conviennent très bien

[modifier] [S11] Constatation 2: une crise des pratiques

"des césures qui brisent l’instant et dispersent le sujet en une pluralité de positions et de fonctions possibles."

(Michel Foucault, L'Ordre du discours)

[modifier] [S12] double bind

"Internet, je l’utilise pour lire la presse mexicaine notamment,[…] vérifier une référence, envoyer des mails. Je suis assez méfiante après…. […]. J’ai besoin d’aller consulter en bibliothèque […]. Enfin voilà, Internet, en gros, ça se limite à ça.
Ce n’est pas un outil majeur pour vous ?
Cela reste majeur dans le sens avec les échanges avec les collègues universitaires, les auteurs, […] vérifier une référence, voir un petit peu les dernières sorties au niveau des publications. Voilà, ça en reste là. […]
C’est vrai qu’Internet nous facilite… À la limite, on aurait du mal maintenant à concevoir notre travail sans cet objet, et quand il n’y a pas Internet, en gros, c’est une catastrophe. On a l’impression d’être coupé du monde […].

(Ordre et désordre dans les pratiques informationnelles des enseignants-chercheurs de psychologie et d’espagnol / Véronique Temperville (Geriico), 2009)

[modifier] [S13] demandes contradictoires

Table-ronde chercheurs / bibliothécaires à Lyon 1 cet automne.

-Je voudrais un endroit où je trouve tout ce que m'offre la bibliothèque.
- Mais il y a une page où toute notre offre électronique est rassemblée...
- C'est trop touffu, il y a trop de choses qui ne me concernent pas...
un autre:
- Je l'avais oubliée
-Je n'ai pas le temps de chercher sur le site de la BU, il faudrait nous avertir par mail lorsqu'il y a quelque chose de nouveau qui nous concerne...
-Mais nous vous envoyons régulièrement une newsletter...
-Oui mais c'est trop long, les mails de plus de x lignes, je ne les lis pas, pas le temps...
  • les demandes, souvent contradictoires, des chercheurs auprès de leurs services documentaires se basent sur un nombre restreint d'outils anciens (mail, web 1.0) mais supposent, sans les identifier, des outils classiques du web 2.0: signets sociaux, fils de syndication...
  • demande implicite de nouveaux modes de médiation: construire des outils (environnements numériques) pour les chercheurs

[S14]

[modifier] Conclusion

Vous remarquerez peut-être que les constatations ressemblent assez aux paradoxes sur quoi j'avais ouvert.

[modifier] références