La Recherche dans les bases de données/1 journée

Un article de Wiki URFIST.

Sommaire

[modifier] Les bases de données documentaires

Définition d'une base de données : ensemble de données organisées de manière à permettre la recherche de documents selon des critères précis, au moyen d'une interface. On peut y trouver des textes complets d'articles de périodiques ou d'ouvrages, des références bibliographiques, des dates, des statistiques, des images, etc.

Ces bases de données "au sens large" peuvent être :

  • le catalogue de la bibliothèque
  • une base de données bibliographiques : doctrinal (dépouille l’intégralité de la doctrine publiée dans plus de 200 revues juridiques françaises et étrangères).
  • des périodiques :
    • ScienceDirect (Elsevier): plus de 2500 périodiques multidisciplinaire dont : économie, business, management, finance,sciences humaines et sociales et les arts...
    • SpringerLink : plus de 2100 périodiques en texte intégral multidisciplinaire dont : business, économie, droit, sciences humaines et sociales, architecture, sciences du comportement...
    • Wiley-Blackwell InterScience : plus de 1500 titres multidisciplinaires dont éducation, sciences humaines et sociales, sciences de l’information, Business, Economie, Finance, lois et criminologie
  • une indexation de documents : Google scholar moteur de recherche spécialisé dans la recherche de documents scientifiques et universitaires. Contenu : articles, thèses, livres rapports… Provenant de revues scientifiques, de sociétés savantes, d’universités, prend en compte la totalité de l’archive française HAL et la majorité des Archives Ouvertes (Open Archives) et les fonds documentaires de l’INIST. Formation Google Scholar
  • un ouvrage de référence : Encyclopaedia Universalis

Peut importe la base, elle propose pour l'interroger, effectuer votre recherche une interface de recherche (permet le dialogue au moyen de menus, formulaires, liens hypertexte...).

L'ergonomie, le graphisme et l'interactivité des interfaces d'interrogation des bases de données facilitent la recherche documentaire.

Savoir "lire" l'interface pour y repérer les outils à disposition augmentera votre efficacité c'est l'objet de cette formation : vous familiariser avec les interfaces et les fonctionnalités des bases de données plutôt que vous former à une base de données particulière en 3 heures....

Avant de se lancer dans l'interrogation d'une base de données la 1ère chose à faire est de préparer sa recherche..

[modifier] La recherche

[modifier] Préparer sa recherche : la phrase, les concepts, les termes

  • Exprimez votre sujet sous forme de phrase avec vos propres mots
  • Délimitez bien vos concepts et, le cas échéant, éliminez ceux qui ne sont pas utiles, en vous posant les questions suivantes : qui ? quoi ? quand ? où ?
  • Dressez la liste des termes, mots ou expressions, propres à traduire vos concepts, en français et en anglais, utilisez des termes précis et spécifiques

A ce stade certaines bases mettent à votre disposition des outils tels que :

Des index (liste de tous les mots dans la base de données), on en trouve de différents types : index général, des auteurs, titres, des sources, etc.

Des thésaurus (liste de mots-sujets ou descripteurs attribués aux documents, organisés hiérarchiquement)


Exemple EBSCO

A voir : termsciences http://www.termsciences.fr/?lang=fr, : portail terminologique développé par l’INIST en association avec le LORIA et l’ATILF a pour but de valoriser et de mutualiser les ressources terminologiques (lexiques, dictionnaires, thesaurus) des organismes publics de recherche et d’enseignement supérieur pour aboutir à la constitution d’un référentiel terminologique commun. Les objectifs de ce projet sont les suivants :

  • Proposer une vision intégrée de la terminologie scientifique
  • Fédérer des compétences pour la constitution et la gestion des ressources terminologiques
  • Proposer une plate-forme d’outils et de services pour différentes communautés

[modifier] Equation de recherche

Vous voici arrivés au moment où vous devez introduire vos termes dans l'interface de recherche : c'est une étape cruciale, en effet, ce sont ces termes mais également la façon dont vous allez les combiner qui détermineront le résultat de votre recherche !

Pour réussir cette opération, l'ensemble des bases de données vous proposent ou gèrent les outils suivants

[modifier] Les opérateurs booléens

Qu'est-ce qu'un opérateur booléen ?

Permettent la combinaison de termes ou de concepts en vue d'augmenter ou de diminuer le nombre des résultats :

Sous cette désignation, trois mots courant de notre langage : ET, OU, SAUF (en anglais AND, OR, NOT ou AND NOT)

Ces opérateurs sont la base de la recherche. Ils permettent de "dialoguer" avec l'outil que vous utilisez pour votre recherche. Ces termes sont communs à tous les outils de recherche sur l'internet d'où la nécessité de bien les maîtriser.

L'opérateur ET : il implique que les termes de votre recherche soient contenus dans les pages de résultat. exemple en anglais  : search AND information AND internet résultat  : les réponses contiendront obligatoirement les mots recherche, information et internet. C'est la meilleure façon d'affiner un résultat. Plus vous utilisez de termes, plus les résultats s'affinent. Moins longue est la consultation des pages affichées.

L'opérateur OU : il implique que l'un ou l'autre des termes de votre recherche soit contenu dans les pages de résultat. exemple en anglais : search OR information OR internet résultat  : les réponses contiendront soit recherche, soit information, soit internet. Cet opérateur fournit n'est pas trop réducteur quant au nombre des réponses. Son avantage consiste à pouvoir utiliser deux synonymes dans une recherche.

L'opérateur SAUF : il implique que le terme suivant SAUF ne figure pas dans les pages de réponse. exemple en anglais  : search AND information NOT internet résultat  : les réponses contiendront le mot recherche, le mot information, mais pas le mot internet.

Ce sont les bases d'une recherche efficace. Il existe des différences entre les moteurs. Pour l'opérateur sauf, certains se contentent de NOT d'autre requièrent AND NOT. Si vous avez des doutes, consultez les pages d'aide des différents moteurs de recherche. C'est indispensable si on considère le danger d'utiliser des opérateurs mal interprétés par le moteur.

Il faut noter que beaucoup de moteurs permettent l'utilisation de signes arithmétiques.

"+" devant un mot implique que les résultats comporteront obligatoirement le mot (AND).

"-" devant un mot implique que les résultats ne comporteront pas le mot (AND NOT ou NOT). Il n'y a pas de signe arithmétique équivalent à OR

[modifier] Les troncatures

Permettent d'exprimer en une seule fois toutes les formes d'un terme : singulier, pluriel, terminaisons diverses, variations orthographiques internes, élargit la recherche. Il faut tout d'abord identifier les signes de troncature spécifiques à l'interface que vous utilisez, en principe 2 possibilités : * ou ?

Le plus difficile est de déterminer la longueur du radical qui aura des effets différents en fonction de notre choix,

Exemples :

  • cat* = catastrophe, catapulte, cathédrale...alors que vous cherchiez "catholique"...(trop court)
  • racism* = racisme, racismes, mais pas "racial"(trop long)
  • réfugié* = réfugié-és-ée-ées (juste..)

[modifier] Les limitations

Servent à préciser une recherche et à rétrécir ou élargir le nombre des résultats.

On trouve différents types de limitations :

  • de champs (nom donné aux différentes parties de la référence) champ auteur, champ titre, champ sujet (descripteur), etc.

Chaque champ est désigné par une étiquette : Auteur (AU), Titre (TI), Descripteurs (DE), etc.

  • de dates
  • de types de documents

EX : SCIENCE DIRECT


Les différents outils que nous venons d'évoquer permettent d'obtenir des documents pertinents en évitant le bruit ou le silence.

Le Bruit : références hors sujet obtenues à la suite d'une interrogation trop large.

Le Silence : références pertinentes manquées à la suite d'une recherche trop étroite, alors qu'elles existent dans la base.

[modifier] les différents types de recherche (leur avantages et "inconvénients")

Il existe dans la quasi totalité des bases 3 modes de recherches présentant pour chacune d'elle des avantages et des inconvénients ou plutôt des désavantages...

Les différents modes de recherche

[modifier] les résultats de recherche

[modifier] Quelles questions se poser à la lecture du résultat de la recherche

  • Le document est-il intéressant dans le cadre de ma recherche ?
  • Les questions qui m'intéressent y sont-elles abordées ?
  • Est-ce que je dois consulter tout le document ? Ou seulement certains chapitres ?
  • Est-ce que l'information est assez récente pour mon sujet ?
  • Cette partie peut-elle être utile à mon argumentation ?
  • Les arguments avancés appuient-ils ou contredisent-ils mon hypothèse ?
  • Est-ce que je suis à l'aise avec les conclusions ?
  • Le document convient-il à mon niveau de compréhension? Est-il trop spécialisé ? Ou trop élémentaire ?
  • Fait-il appel à des notions qui me sont méconnues ?
  • Est-il bien adapté au type de travail que j'ai à effectuer ?
  • Cette citation ou cet exemple peuvent-ils être retenus ?

[modifier] Traitement instantané du résultat

La plupart du temps l'interface d'interrogation vous propose les options suivantes :

  • Affichage des résultats sous différentes formes : références bibliographiques, textes complets, tableaux statistiques, etc.

Lisez-les pour évaluer leur pertinence par rapport à votre sujet (description constituée de champs permettant de retrouver et reconnaître un document (auteur et titre de l'article, titre du périodique, année, volume, résumé...)

  • Sélection des documents à garder : l'interface propose de les verser dans l'espace prévu appelé dossier, panier, caddie, folder, etc.
  • Récupération des documents : impression, sauvegarde ou envoi par messagerie électronique.
  • Obtention des documents :
    • ouvrage : consulter les catalogues de la bibliothèque
    • articles de périodique : partir de la référence bibliographique et chercher le texte complet :
      • le texte complet est offert automatiquement dans la base interrogée-->Suivez les liens hypertextes
      • Le périodique se trouve-t-il à l'Université sous forme électronique ?-->Consultez la liste des revues électronique
      • le texte complet n'est pas offert dans la base-->Notez soigneusement la référence bibliographique pour l'obtenir par un autre moyen (PEB)

Montrer ces 3 cas de figures

[modifier] Gestion du résultat de la recherche avec les fonctionnalités proposées par la base

[modifier] L'historique de recherche

La recherche dans les bases de données se fait souvent par étapes.

L'historique proposé par certaines interfaces permet de

  • revoir ces étapes
  • les réutiliser en les combinant entre elles et en les modifiant
  • cliquer dessus pour les relancer et/ou réafficher les résultats.

Exemples : SD + ?

[modifier] Les alertes, sauvegardes, RSS.....

Une alerte qu'est ce que c'est ? C'est un outil de veille documentaire qui permet à l'utilisateur d’être informé automatiquement par courrier électronique (impose la création d'un profil personnel dans la base de données) ou fils RSS, selon un profil de recherche déterminé, des nouveautés dans un domaine donné.

La création d’une alerte s’effectue par son profil qu'il faudra créer dans la base interrogée

Étapes préalables à l'utilisation d'un service d'alertes
Bien définir son besoin d'information
Choisir une ou des bases de données pertinentes aux domaines visés
Établir un profil de recherche basé sur une stratégie (équation de recherche) adaptée à ses besoins
Connaître les fonctionnalités de recherche de la base de données.
Connaître le fonctionnement des fils RSS et des agrégateurs.
Que contient un profil de recherche?
une équation de recherche, une référence ou une sélection de champs d'intérêts pour lesquelles on désire obtenir de l'information
le mode de transmission (fils RSS ou courriel)
la durée et la fréquence de l'alerte
le type de rapport désiré (notices brèves ou détaillées, etc.)
une alerte de recherche est une requête exécutée automatiquement par le système à intervalles réguliers. Les résultats sont envoyés par courriel.
Cette fonction permet d’être au courant des derniers articles publiés dans un domaine sans avoir à intervenir.

Science Direct/EBSCO... :

Les différentes alertes proposées par courrier électronique 
Alertes de recherche
Alertes de sujet
Alertes de tomes/édition
Alertes de citations

Un flux (ou fil) RSS qu'est-ce que c'est ? Un flux RSS est un fichier dont le contenu est produit automatiquement en fonction des mises à jour d’un site web. Les flux RSS sont souvent utilisés par les sites d'actualité ou les blogs pour présenter les titres des dernières informations consultables en ligne.

Le terme RSS signifie que le contenu du fichier RSS est informatiquement codé.
La plupart des bases proposent un fil RSS sur les citations d'un article sur la page celui-ci, des fils thématiques...

[modifier] Les accès

Nice

[modifier] Panorama des ressources disponibles via votre SCD : localisation des ressources

[modifier] Les outils de recherche

[modifier] Le catalogue du SCD

[modifier] Nice

  • C’est la partie publique du logiciel de gestion de la Bibliothèque de l’Université de Nice Sophia Antipolis. Cette interface permet de chercher et localiser l ’ensemble des documents du catalogue de la bibliothèque.
  • Contenu : notices d’ouvrages, de périodiques, thèses…
  • Par défaut la recherche se fait sur le catalogue général, il faut cliquer sur « Modifier » dans l’encart de sélection des bases et sélectionner le fond sur lequel on souhaite effectuer une recherche particulière.


[modifier] Système Universitaire de Documentation (SUDOC)

http://www.sudoc.abes.fr Catalogue des bibliothèques universitaires françaises (tous types de documents : ouvrages, périodiques, thèses ...). Géré par l'Agence Bibliographique de l'Enseignement Supérieur (ABES), c’est un système d'information coopératif entre les bibliothèques d'enseignement supérieur et de recherche permettant d'assurer les fonctions suivantes:

  • catalogage partagé
  • identification et localisation de tous les documents de ces bibliothèques,
  • demande et fourniture à distance de ces documents.

Il contient plus de sept millions et demi de notices bibliographiques (ouvrages, thèses, périodiques) pour plus de vingt-deux millions de localisations, et est déployé dans les bibliothèques d'établissements d'enseignement supérieur et de recherche. Ce dispositif inclut une articulation étroite avec les systèmes d'information des services communs de documentation.


[modifier] AtoZ : catalogue des revues et périodiques en ligne

  • par titre
  • par sujet
  • par bouquet


[modifier] Présentation et recherche sur certaines de ces ressources

[modifier] Science Direct

[modifier] Cairn

[modifier] EBSCOhost

[modifier] Factiva

[modifier] Et dans la pratique vous faites comment ?

Distribution du questionnaire RBB et réalisation d'une recherche