Open Access (GG-MR)

Un article de Wiki URFIST.

Open Access: Archives ouvertes et revues en accès ouvert

Sommaire

[modifier] Description du stage

[modifier] fiches

[modifier] objectifs

Ce stage s'adresse aux personnes qui souhaitent appréhender la publication en libre accès sur internet qu'il s'agisse d'articles scientifiques publiés ou non (pré-publication, post-publication), de thèses ou encore d'autres documents. Quels sont les enjeux en présences ? Quels sont les apports du protocole d'accord récemment signé par la Conférence des Présidents des Universités et la quasi totalité des Instituts de recherche français ?

[modifier] contenu

Open Access : Les Archives Ouvertes et les revues en libre accès: - Définition des Archives Ouvertes et des Revues en libre accès - Le vocabulaire (preprint, ,postprint...) - Historique du mouvement - Documents concernés - Les acteurs en présences - La question du droit d'auteur/copyright - Les différentes plateformes logicielles

[modifier] Open Access / Accès ouvert

(voir la formation d'Annaig Mahé sur la wiki AO)

[modifier] L'Open Access, c'est quoi?

  • un mouvement
  • des réalisations
  • une problématique

[modifier] Quantitatif

  • 5% des articles scientifiques publiés dans des revues en libre accès
  • 15% des articles publiés annuellement (estimés à 2,5 millions) sont auto-archivés

[modifier] Open Access, pourquoi?

[modifier] L'argument de "bon sens"

  • Qui produit? le chercheur dans son labo (fonds publics)
  • Qui valide? le chercheur en comité de lecture (fonds publics)
  • Qui lit? le chercheur (fonds publics)
  • Qui achète? le labo / la bibliothèque / le chercheur (fonds publics)
  • Qui vend? l'éditeur (fonds privés)

Mais:

  • risque d'endogamie

[modifier] Trois crises

[modifier] crise du modèle économique

  • augmentation du coût de la documentation scientifique bcp plus rapide que celle des moyens disponibles
  • causes
    • concentration
    • financiarisation
    • croissance des informations / données à traiter

[modifier] crise du modèle scientifique de communication

  • crise de la validation
    • Cas Hwang
    • signatures de prestige
    • non répétitibilité des expériences
  • crise de l'évaluation
    • le classement de Shanghai
  • décalage entre la temporalité de la recherche et celle de la publication

[modifier] crise du modèle de partage de la connaissance

  • papier > électronique
    • question d'archivage
    • chgt du rôle des bibliothèques
  • déclin de la lecture livresque
  • déclin du rôle et du prestige des intermédiaires
  • web 2.0: Wikipedia

[modifier] Un mouvement, des réalisations

[modifier] Premières revues électroniques en accès libre et à comité de lecture

Quelques exemples (1989-1991) :

[modifier] Archives disciplinaires lancées par des chercheurs

[modifier] Autres projets pionniers de "réservoirs" d'articles scientifiques

Ces projets ne sont pas tous en accès libre ou pas dans leur totalité

[modifier] Montée en charge vers le libre accès à l'information scientifique

  • 1994
    • "A subversive proposal" par Stevan Harnad : premier appel à l'auto-archivage des publications par les chercheurs
  • 1998
    • Prise en compte croissante de la crise des prix des publications scientifiques, mise en place de campagnes pour la ré-appropriation de l'information scientifique par les chercheurs (US)
    • Création de SPARC (Scholarly Publishing and Academic Resources Coalition), Association of Research Libraries (ARL)
  • 1999
    • Le Santa Fee Meeting : Paul Ginsparg, Rick Luce, Herbert Van de Sompel, (Los Alamos National Laboratory)
    • Naissance du mouvement Open Archives Initiative (OAI)
    • Lancement de l'Open Citation Project (1999-2002), University of Southampton, Cornell University, ArXiv
  • 2000
  • 2001
  • 2002
    • Budapest Open Access Initiative (BOAI): pour mettre en place le libre accès à la littérature scientifique, les signataires recommandent deux stratégies complémentaires :
      • BOAI 1 : auto-archivage des articles (prépublications et/ou postpublications)
      • BOAI 2 : revues alternatives en libre accès
    • OAIster lancé par l'université de Michigan
    • Création de DSpace par le MIT
    • Programme FAIR (2002-2005), Focus on Acess to Institutional Resources, JISC (14 programmes de recherche dont
      • RoMEO (Rights Metadata for Open archiving) et
      • SHERPA (Securing a Hybrid Environment for Research Preservation and Access))
  • 2003
    • Déclaration de Bethesda pour l'édition en libre accès
    • Déclaration de Berlin pour le libre accès à la connaissance en sciences exactes, sciences de la vie, sciences humaines et sociales - Signataires français : CNRS, INSERM (octobre 2003), Institut Pasteur (mars 2004), INRA, INRIA (juillet 2004), IRD (décembre 2005), Université Lyon 2 (mars 2006), CEMAGREF (mai 2006), CIRAD (octobre 2006) (liste des signataires)
  • 2004
    • Berlin 2 ou comment concrétiser le libre accès à la littérature scientifique
    • Lancement du DOAJ (Directory of Open Access Journals) par l'université de Lund (Suède)
  • 2005
    • Berlin 3 ou comment accélérer cette concrétisation, notamment en recommandant aux institutions d'inciter leurs communautés de chercheurs à auto-archiver leurs publications
    • Lancement de l'archive ouverte INRIA (HAL-CCSD)
    • 9 mars 2005 : Programme européen eContentplus
    • 5 juillet 2005 : Avis de l'Académie des sciences concernant la communication scientifique directe
    • 6 septembre 2005 : entente du CNRS, l'INSERM, l'INRIA, l'INRA et la Conférence des Présidents d'Université (CPU) pour le démarrage de la phase préparatoire à un portail commun de publications scientifiques
  • 2006
    • 6 juillet 2006 : signature d'un Protocole d'accord en vue d'une approche coordonnée, au niveau national, pour l'archivage ouvert de la production scientifique
      • Signataires : CEMAGREF, CIRAD, CNRS, CPU, INRA, INRIA, INSERM, Institut Pasteur, IRD, Conférence des Grandes Ecoles
    • Septembre 2006 : projet européen DRIVER (Digital Repository Infrastructure Vision for European Research)
  • 2007
  • 2008
    • Programme européen SHS OAPEN

[modifier] Problématique(s)

  • OAJ/RAO vs OA/AO
  • défense de la langue (et de ses éditeurs)
  • IR vs OA
  • CNRS vs universités

[modifier] Revues en accès ouvert

  • environ 5% des articles en accès ouvert
  • spécificités disciplinaires et linguistiques

[modifier] Premières revues électroniques en accès libre et à comité de lecture

[modifier] Public Library of Science

[modifier] Réalisations francophones

[modifier] Répertoires

[modifier] Archives ouvertes

  • 15% env. des articles en accès ouvert
  • problématique technique complexe

[modifier] De quoi parle-t-on?

[modifier] Un peu de vocabulaire

[modifier] "archive"

  • Ne recouvre pas la notion française d'"archives" (rétrospectives)
    • conservation vs. diffusion
  • Anglais: archive, repository, depository
  • Synonymes: dépôt, réservoir…

[modifier] "ouverte"

  • Inscription dans le mouvement global pour l'"Open Access" ("accès ouvert" ou LAPS = "libre accès aux publications / ressources scientifiques")
  • Rôle de l'"Open Archive Initiative"
  • Pas de lien direct mais apparentement avec le mouvement "Open Source" (logiciels)

Attention:

  • Dans "open access" = gratuité totale ou partielle
  • Dans "open archive (initiative)" = ouverture de l'architecture technique, interopérabilité
  • Dans "open source" = publicité du code-source

[modifier] Open Archive Initiative

  • Développer et promouvoir des standards interopérables pour les dépôts d’articles scientifiques.
  • Définir un ensemble de protocoles techniques liés à l'interrogation des données et à leur description.
  • Œuvrer pour que la constitution d'archives électroniques devienne un processus établi dans la communication scientifique.

OAI-PMH (Protocol for Metadata Harvesting)

[modifier] Archives/Dépôts institutionnels

  • Pré et post-publications
  • Revues électroniques
  • Littérature grise
  • Thèses, mémoires et HDR
  • Collections numériques
  • Documents pédagogiques, e-learning
    • (ouverte? « open » au sens Open Access & OAI)
    • (ORI-OAI)

[modifier] Typologie des AO

  • Archives Institutionnelles, les projets relevant d’universités, de grandes écoles, d’organismes de recherche, d’associations professionnelles.
  • Les archives disciplinaires concernent les réalisations de communautés scientifiques regroupées ou non en domaines de recherche assez larges.
  • Archive thématique est l’expression consacrée aux dépôts qui se focalisent sur un sujet ou un type de document singulier.

Le moissonneur s’apparentera à une méta-archive, une collation de notices au protocole OAI-PMH qui renvoie, pour la consultation du texte intégral, à l’archive d’origine.

[modifier] Auto-archivage

schéma

  • Prépublication (preprint) : la première version d’un texte que le chercheur soumet à un comité de lecture ou à ses pairs.
  • Postpublication (postprint) : le texte évalué par le comité de lecture et prêt pour la publication
  • Auto-archivage (self-archiving) : dépôt d’un document électronique, que vous avez rédigé, dans un « réservoir » public

[modifier] Répertoires et données quantitatives

  • OAI (RDA): 779 dépôts
  • OAISTER: 935 dépôts, 15 500 000 articles
  • ROAR: 1019 dépôts, 42 dépôts en France

[modifier] stratégie personnelle du chercheur

[modifier] questions de droits (cf. Annaïg Mahé)

[modifier] Droits d’auteurs = Droits patrimoniaux et moraux

  • L’auteur peut céder par contrat ses droits patrimoniaux (droit de reproduction et de représentation; « copyright) à l’éditeur; cession exclusive ou non
  • Conservation des droits moraux (divulgation, respect de l’intégrité, paternité, retrait ou repentir)

Pour en savoir plus : Dossier du CNRS sur le droit d’auteur

[modifier] Droits sociaux en science

  • Nécessaire et implicite : le droit d’auteur protège l’œuvre
  • En général, cession exclusive à l’éditeur
    • pas le droit de diffuser le document ailleurs
    • pas le droit de réutiliser des parties du document ailleurs
  • Barrière à la diffusion : conséquences paradoxales sur la diffusion des articles scientifiques en particulier et des connaissances scientifiques en général

[modifier] Le point de vue des éditeurs scientifiques

  • Les éditeurs sont de plus en plus favorables à l'auto-archivage
  • Liste des éditeurs autorisant la pré- et/ou la post-publication (Liste SHERPA / RoMEO)

Les éditeurs sont de plus en plus favorables à l'auto-archivage

Liste des éditeurs autorisant la pré- et/ou la post-publication: Liste SHERPA / RoMEO

[modifier] Recommandations

  • Avant publication
    • Se renseigner sur les politiques des éditeurs
    • Négocier au moment du contrat
  • Après publication
    • Renégocier le contrat en cas d’exclusivité ou si rien n’a été défini
  • Possibilités de signer des contrats de cession de droits équilibrés
    • Permettant la mise à disposition du document (sur un site web, collègues, étudiants, site de dépôt, etc.) et sa réutilisation

[modifier] Ressources

[modifier] stratégie institutionnelle

[modifier] situation

  • Une grande majorité de chercheurs approuvent l’OA et sont prêts à accepter un mandat impératif (études britanniques et allemandes)
  • 75% des grands éditeurs scientifiques permettent l’autoarchivage
  • Pourtant l’auto-archivage plafonne à 15% de la production (Stevan Harnad)

[modifier] architecture distribuée ou centralisée?

[modifier] schémas

[modifier] le protocole d'accord

  • Automne 2005 : mise au point d’un protocole d’accord national EPST / CPU pour “une approche coordonnée, au niveau national, pour l'archivage ouvert de la production scientifique »
  • Signature effective juillet 2006
  • permettre à la fois aux chercheurs de communiquer directement leurs travaux à l’ensemble de la communauté internationale vers des archives ouvertes, aux institutions de recherche (universités, EPST et grandes écoles) de rassembler, d'afficher, de valoriser, de promouvoir et de pérenniser leur production scientifique et, de façon générale, à la recherche française d'améliorer sa visibilité au sein de la communauté scientifique internationale
  • Préparer un système pérenne pour 2008/9
  • 2 comités:
    • stratégique (CoStra)
    • technique (CoST)
  • Plate-forme de référence: HAL (CCSD)
  • Articulation central / local, Archives Institutionnelles virtuelles
  • Enjeux: "If it succeeds, it will be an enormous coup for France, and a terrific direction-setter for the rest of the world..." (Stevan Harnad)

[modifier] cahier des charges (objectifs stratégiques)

  • Sensibilisation des communautés scientifiques
  • Archivage pérenne avec définition d'une collaboration avec le Cines et l'Abes à ce sujet
  • Définition des procédures de travail et des complémentarités en particulier au sein des établissements
  • Définition des besoins en terme d'assistance aux déposants, en particulier expertise juridique

[modifier] cahier des charges (objectifs technologiques)

  • Définition du coeur de méta-données
  • Nommage des établissements et de leurs composantes
  • Nomenclature des disciplines
  • Articulation systèmes locaux (y compris archives locales) / plate-forme partagée, échanges de données

[modifier] ressources

[modifier] en résumé

  • Conciliez publication légitime et visibilité, soit :‏
  • Publiez dans les revues de référence de votre discipline et auto-archivez dans le dépôt de référence de votre discipline
  • Observez attentivement les droits que vous cédez aux éditeurs
  • Participez (ou impulsez!) aux projets et stratégies de votre étblissement
  • Surveillez ce qui se passe (Science 2.0)!!

[modifier] Ressources et argumentaires