Veille numérique

Un article de Wiki URFIST.

Article en cours de rédaction

Sommaire

[modifier] Description du stage

  • Formateur: Michel Roland-Guill

[modifier] Objectifs

Après cette formation, vous serez capable de :

  • Comprendre le fonctionnement d’une technique de veille (flux de syndication ou flux RSS)
  • Prendre conscience des principes d'une veille efficace
  • Savoir utiliser des outils de veille : Feedly, Inoreader, Page2ss,...

[modifier] INTRODUCTION

[modifier] Qu’est ce que la veille numérique ?

  • Veille :

On appelle "veille" le fait de se tenir au courant des informations pertinentes à un domaine défini. A la différence de la recherche d'informations, action ponctuelle, la veille est une activité continue. La veille est en quelque sorte une recherche d’informations réitérée.

  • Veille numérique :

Le numérique permet de mettre en place des stratégies pour rester informé en utilisant des processus automatisés. Ces stratégies permettent un gain de temps et une meilleure planification de sa veille. Elles se fondent sur plusieurs techniques dont le plus efficace est la syndication.

[modifier] Organiser une veille efficace

[modifier] Construire sa veille

L'ambition de maintenir une connaissance en temps réel de l'état de l'information dans un domaine déterminé va affronter plusieurs risques: ce sont comme dans toute activité informationnelle les risques de "silence" et le risque de "bruit" (manque d'efficacité). S'agissant d'une activité régulière, le facteur temps prend une importance plus grande que dans la cas de la recherche ponctuelle. Ce qui va se traduire par des risques pratiquement ressentis comme:

  • Manque d'efficience : l'activité de veille prend trop de temps,
  • Distraction, dispersion : l'activité de veille présente des résultats intéressants mais qui éloignent de l'objectif fixé,
  • Sur-information (infobésité) : l'activité de veille est trop efficace! Je suis noyé(e) sous l'information, je n'ai pas le temps de la traiter.

Pour pallier ces risques, il convient en amont de définir une stratégie de veille: en définissant le plus précisément possible ses objectifs et en installant dans son environnement de travail les outils les plus performants au service de ces objectifs.

[modifier] Poser ses objectifs de veille

D'abord poser ses objectifs de veille, c'est-à-dire :

  • Formaliser les finalités : au sein d'une structure comme une entreprise ou un cabinet d'avocats, ces finalités vont être déterminées par la stratégie de l'organisation, ses domaines d'intervention privilégiés. Dans le cas d'une veille personnelle à fin de formation continue, elle sera déterminée par les compétences que l’on veut entretenir, la veille permettra aussi de déterminer quelles sont les compétences nouvelles à acquérir pour compléter les compétences acquises.
  • Définir les cibles informationnelles correspondant à ces finalités.
  • Préciser ces cibles en les mettant en mots (mots-clés, définition de sa requête de recherche).

[modifier] Identifier les sources pertinentes

Les objectifs vont définir les sources correspondant à la recherche. Ici encore la veille se trouve en aval de la recherche informationnelle : les sources pertinentes pour la recherche seront des sources pertinentes pour la veille.

[modifier] Construire son environnement de travail : les outils de veille

Les outils de la veille vont d'abord être ceux qui permettent de recevoir l'information, les "oreilles" de la veille en quelque sorte. Mais ils doivent être complétés d'outils qui permettent de gérer les résultats de cette "écoute", outils de mémorisation et d'organisation de l'information. Parmi ces outils, les plus récents et ceux qui permettent de tirer le meilleur parti de la numérisation de l’information utilisent la syndication.

[modifier] TECHNIQUES DE VEILLE : LES FLUX DE SYNDICATION

[modifier] La syndication : qu’est-ce que c’est ?

Syndication : fait de publier un contenu à différents endroits, sur différents supports et sous différentes formes, en particulier à un endroit différent de celui pour lequel ce contenu a été originellement conçu (éventuellement sous une forme partielle).

[modifier] Qu’est-ce que la syndication de contenu web ?

La syndication de contenu web est une procédure qui permet de publier partiellement ou en totalité le contenu d'un site sur d'autres sites. L'usage le plus important de cette procédure a pour but d'amener sur un site de référence de l'information glanée à différents endroits du web et de permettre ainsi à l'utilisateur de prendre connaissance des mises à jour en un lieu unique au lieu d'avoir à se rendre sur les différents sites d'origine. Elle se fait par l'abonnement à un "flux de syndication" proposé par le site d'origine du contenu.

=> le contenu des sites web qui m’intéressent vient à moi

[modifier] La syndication (RSS)

[modifier] Définition:

  • L’acronyme RSS signifie à la fois Rich Site Summary, Really Simple Syndication ou RDF Site Summary.
  • RSS désigne une famille de formats de données XML utilisés pour la syndication de contenu Web. Il est couramment utilisé pour désigner la technologie de syndication de contenu web dans son ensemble. Il existe néanmoins d’autres formats pour la même fonction comme Atom.

Dans l’usage courant “RSS” est l’équivalent de “syndication de contenu” quelque soit le format utilisé. Les flux de syndication sont des fichiers XML utilisés par des sites d'actualité, des blogs et généralement des sites qui offrent un contenu en flux pour présenter les titres des dernières informations consultables. Lorsqu’un site web utilise un moteur de publication de contenu web, les flux de syndication sont produits et mis à jour automatiquement.

[modifier] Concrètement, comment ça se passe ?

Je repère un contenu intéressant dont je vérifie qu'il propose un flux de syndication. Pour le savoir, il faut qu’apparaisse une icône /logo dans la fenêtre d'adresse (URL) de la page web (mais pour cela il faut que mon navigateur soit équipé d’un “radar”, voir plus loin)

[modifier] Flux de syndication

  • Nous allons comparé entre le code HTML d'un site et le code HTML des flux RSS du meme site.
  • Voilà à quoi ressemble le fichier en html où le contenu est mis en forme de façon à produire une page web qui est la page d’accueil

La page d’accueil de l’URFIST: http://urfist.unice.fr/ (CtrL / CMD+U pour afficher le code source)

  • Voilà à quoi ressemble le fichier de syndication de manière à ce que d'autres sites puissent les mettre en forme à leur manière

Flux RSS du site de l’URFIST : http://urfist.unice.fr/feed/ (CtrL / CMD +U pour afficher le code source)

  • Flux RSS VS page d’accueil de l’URFIST

Similitudes : Organisation générale du fichier Utilisation de balises ouvrantes: <balise> fermantes: </balise> ouvrantes-fermantes (ou vides): <balise/>

Différences : Contenu différent des balises pas de balisage de mise en forme (sauf code html entre les balises <content>) les balises spécifient la nature du contenu qu'elles encadrent Compacité beaucoup plus grande du fichier Plus grande "lisibilité" du fichier

[modifier] En bref : comment marche un flux RSS ?

Alors qu’un fichier html met en forme le contenu qu’il contient, en sorte qu’interprété par le navigateur, il va produire une page web, le fichier de syndication, fichier XML, se contente de décrire les élements du contenu d’un site en sorte que ce contenu puisse être publié sur un autre site dans une mise en page gérée par ce nouveau site

Concrètement, un flux de syndication est dans le temps un ensemble de fichiers qui sont à la même adresse (URL) et qui décrivent en xml le contenu d’un site. Le fichier va changer en même temps que le contenu du site change. Il a toujours la même adresse mais chaque fois qu’un nouvel article est généré, un nouveau fichier, mis à jour, vient remplacer le précédent sous la même adresse.

[modifier] Intérêt de RSS

  • Suivre facilement un flux d’informations sans avoir la nécessité de s’y rendre manuellement à l’aide d’un navigateur web
  • Pouvoir consulter plusieurs mises à jour en un seul endroit via un agrégateur de flux → “guichet unique”
  • Symétriquement proposer son contenu sous une forme manipulable par l’usager

→ gain de temps !

[modifier] TECHNIQUES DE VEILLE : LES FLUX DE SYNDICATION

[modifier] Repérer et ajouter un flux de syndication à ses marque-pages

[modifier] Repérer un flux de syndication

Installer un “renifleur” de flux sur le navigateur: une extension qui permet d’afficher s’il y a des flux ou pas sur une page web :

  • Sous Firefox : Outils > Modules complémentaires > taper “RSS” dans la barre de recherche
  • Sous Google Chrome : Fenêtres > Extensions > taper “RSS” dans la barre de recherche
  • Sous Firefox : parmi les résultats proposés, choisir “RSS Feed Icon in Navbar” et cliquez sur “Installer”
  • Sous Google Chrome : parmi les résultats proposés, choisir “Extension Abonnement RSS”

Rendez-vous par exemple sur “Lemonde.fr” : vous pouvez remarquer qu’une icône orange apparaît dans la barre d’adresse de votre navigateur car le site propose un flux de syndication.

[modifier] Ajouter un flux de syndication à ses marque-pages

S’abonner à un flux de syndication

  • Étape 1 : Cliquez sur l’icône
  • Étape 2 : Votre navigateur vous propose de vous abonner à ce flux.

Nous allons ici récupérer ce flux via vos marque-pages dynamiques (nous verrons ultérieurement comment le récupérer via un outil de syndication tel que Feedly.

  • Étape 3 : Dans le menu déroulant, choisissez de vous abonner au flux de syndication en utilisant les marque-pages dynamiques.

Pourquoi les marque-pages dynamiques ? Contrairement à un dossier de marque pages normal, il y a des signets qui sont des adresses internet alors que les contenus des marque pages dynamiques ne sont pas des URL fixes mais qui vont se renouvelés automatiquement en fonction du renouvellement du site lui-même.

  • Étape 4 : Vous pouvez choisir le dossier dans lequel apparaîtront vos flux.

Ici, nous choisissons d’ajouter nos flux au dossier “Barre personnelle” qui sera ensuite accessible via les “Marque-pages” de la barre d’outils de votre navigateur

DONC Le “radar” de syndication que vous venez d’installer vous permet de repérer si un site vous propose ou pas un flux de syndication. Le fait qu’un site vous propose un flux de syndication illustre le fait que vous pouvez suivre les nouveautés du site sans avoir à vous rendre sur le site.

Remarque : S’il n’y a pas d’icône dans la barre URL d’un site web que vous visitez, cela signifie en général qu’il n’y a pas de flux de syndication offert par le site. Sur un wiki par exemple, il va être difficile de trouver un flux car le contenu en lui-même n’a pas la forme d’un flux, contrairement à un blog.

[modifier] OUTILS DE VEILLE

[modifier] Panorama des différents outils de veille

  • au navigateur
    • marque-pages dynamiques
    • Sage
  • au client mail
    • Thunderbird
    • Apple Mail

[modifier] pages personnalisées en ligne

[modifier] agrégateurs

Remarque : Agrégateur locaux : un logiciel installé sur la machine en local va permettre de télécharger les items, les flux de syndication sur sa machine => permet de regarder les flux de syndication même si pas d’accès au réseau internet. => Lourd.

[modifier] Pour surveiller les pages qui ne proposent pas de fils

  • J’ai un site qui m’intéresse, je ne trouve pas de flux par le radar de flux ou par une icône. Comment surveiller ce site ?
  • Les outils pour surveiller des pages sans fils :
    • Page2rss
    • Update Scanner

[modifier] Zoom sur “Page2rss”

  • Description

Page2rss est un outil de création de flux RSS à partir de site qui n’en offrent pas.

  • Comment ?

C’est le site Page2rss qui fabrique le flux à partir du site visé en tenant compte des régularités de mise en page. Les résultats peuvent être très irréguliers et obsolètes en cas de changement de la mise en page. Le processus n’est bien sûr possible que pour les sites dont le contenu est organisé en flux (actualités, …)

  • Fonctionnement
    • Entrez l’URL (copier/ coller) du site à surveiller dans la fenêtre du site Page2RSS
    • Cliquez sur le bouton "To RSS".
    • Cliquez sur le lien proposé
    • Dans le menu déroulant, choisissez votre lecteur RSS favori
    • Vous aller recevoir automatiquement les changements apportés à votre page.

[modifier] Zoom sur “Update Scanner”

  • Description

Update Scanner permet le suivi de la mise à jour des pages Web. Pratique pour les sites ne proposant ni flux Atom ni flux RSS.

  • Installation

Installez Update Scanner

  • Fonctionnement

Cliquez droit sur la page à surveiller Sélectionnez « Vérifier les mises à jour de la page… »

    • Balayage

Vous pouvez choisir à quelle fréquence les modifications seront vérifiées

    • Seuil de changement

Vous pouvez ignorer les mises à jour mineures.

    • Lors d’une mise a jour de votre site

Un message d'avertissement apparaît lors d’une modification : Cliquez sur l'icône de l'extension (flèche bleue, présente en bas de fenêtre) afin d'ouvrir le panneau latéral d'Update Scanner

      • Les pages Web mises à jour sont mises en caractères gras.
      • Cliquez sur un élément afin d'afficher les dernières modifications du site.
      • Chaque modification est surlignée en jaune.

[modifier] Zoom sur “ OPML”

  • Description
    • OPML : Outline Processor Markup Language
    • OPML est un format de fichier XML qui permet l'échange et le partage des listes de flux RSS entre différentes applications.
  • OPML & Feedly

Feedly permet l’import et l’export de fichiers OPML contenant votre liste de flux RSS => Gain de temps (vous n'avez pas besoin d'ajouter chaque flux individuel)

  • Exporter des flux en utilisant un fichier OPML
    • Cliquez sur Organize => “Save as OPML” Ou allez directement Feedly OPML “http://feedly.com/i/opml”
    • Cliquez sur “Click here to download your feedly OPML”
    • Vous avez votre liste de flux:
  • Importer des flux en utilisant un fichier OPML
    • Cliquez sur “Organize”
    • Cliquez sur “Import OPML”
    • Ouvrez le fichier OPML que vous voulez importer
    • Cliquez sur “Import”

[modifier] Quel outil utiliser pour une veille efficace?

  • Le site m’offre un flux de syndication

=> Solution la plus pratique : Inoreader,Feedly, The Old Reader, ...

  • Le site est de type flux mais ne m’offre pas de flux de syndication

=> Solution la plus pratique : Page2rss

  • Le site ne m’offre pas de flux mais je veux être mis au courant des nouveautés

=> Solution la plus pratique : UpdateScanner

[modifier] CONCLUSION

  • L'examen des outils et des techniques de veille ainsi que la considération de la nature des sources utilisées par la veille posent assez clairement la problématique de la mise au point d'un dispositif de veille: la technique la plus efficace est la syndication mais toutes les sources ne s'y prêtent pas. C'est l'examen des sources qui va déterminer la configuration des outils de veille.
  • Quoi qu'il en soit, il faut rester conscient de deux choses:
    • Quelque soit l'outil principal choisi, il ne couvrira pas tous les besoins et qu'une multiplicité d'outils est inévitable, et cette multiplicité ne se limite pas au domaine numérique: une veille vraiment complète ne se dispensera pas du détour occasionnel ou régulier par la bibliothèque;
    • Un dispositif de veille, quelque soit le soin qu'on ait mis à le régler, n'est jamais définitif: les apports mêmes de la veille, les développements de sa problématique, l'accroissement de ses sources vont décaler le dispositif par rapport à la réalité et aux besoins de la veille. Il est donc nécessaire de le repenser régulièrement et de lui garder assez de souplesse.