Mémoriser/Références

Un article de Wiki URFIST.

Version du 24 juin 2008 à 16:17 par MRG (Discuter | Contributions)
(diff) ← Version précédente | voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Sommaire

[modifier] La référence bibliographique - contexte

Si le signet reprend le principe de la référence bibliographique ("faire réference à"), au regard de ces guides et de la norme en question on comprend que la rédaction de références bibliographiques n'est pas triviale et s'éloigne apparemment de la facilité de l'activité de "bookmarking".

Depuis peu des outils mixtes ont vu le jour, il sont capables de gérer les signets mais aussi les références bibliographiques. Sur cette page on trouvera une comparaison entre des outils de gestion de références... mais disons le toute suite très peu d'outils sont mixtes. On retiendra pour les outils en ligne : citeUlike, connotea, bibsonomy et en local : Zotero.

[modifier] outils en local

[modifier] EndNote

[1]

[modifier] Zotero

Zotero [zoh-TAIR-oh] [11]

Zotero est une extension du navigateur firefox (ou Flock). Il permet mémoriser des références bibliographiques, des URL des site web, des copies d'écrans au grès de sa navigation sur le web.

Pour installer Zotero il suffit donc de se rendre sur http://www.zotero.org/ et de cliquer sur le gros bouton rouge "Download". Une fenêtre d'installation apparaît alors, il convient d'appuyer sur "installer" et de redémarrer Firefox. L'icône Image:IconeZOTERO.jpg apparaîtra alors en bas à droite de navigateur. En cliquant sur cette dernière vous ouvrirez l'interface de zotero. Zotero est toujours actif que l'interface soit déployée ou non.

[modifier] Atouts

  • Gratuit (cf. Educational Community License)
  • Installation facile (extension du navigateur FireFox)
  • Multi OS (extension du navigateur FireFox)
  • filtre de nombreuses ressources (cf Infra)
  • Gestion des références bibliographiques et des signets (Cf infra)
  • Principaux styles bibliographiques (développement régulier) :
  • Connexion/interaction avec MsWord, OOo, neoOffice
  • équipe de développement et soutien financier
  • Perspectives de développement  : Remote library backup, Shared collections, Access your library from anywhere via the web, Advanced search and data mining tools, Recommendation engine and RSS feeds, Wide variety of import/export options

[modifier] Principes

Deux principes président lors de l'utilisation de cet outil :

  • la recherche de références bibliographiques par filtrage (parsing) des pages visualisées par le navigateur.
  • la possibilité de mémoriser aussi bien des références bibliographiques que des signets.

Zotero va analyser le code source de la page HTML que vous lisez avec votre navigateur à la recherche de métadonnées standardisées de type Dublin Core ou des métadonnées spécifiques à un entrepôt d'information (Base de Données, Archive Ouvertes, Catalogues, ...) pour lesquelles Zotero possède un filtre (Cf. fig A et B.)

Zotero affiche alors dans la barre d'URL une icône en fonction du type de documents ou de sources (plusieurs types : références bibliographiques multiples, référence unique, page web, vidéo, image, ... cf fig C)

fig A

fig B

fig C

Image:IconZOTEO-75.jpg

En cliquant sur une de ces icônes vous insérez alors la référence au document en question dans la base zotero [12], qu'il s'agisse d'une (ou des) référence(s) bibliographique(s) issues de bases de données, de moteurs de recherche, de catalogues ou qu'il s'agisse encore d'une page web, d'une vidéo, d'une photo, ... (cf fig D)

Selon les options souhaitées par le menu "préférences Image:Engrenage.jpg" une copie du fichier PDF de la référence bibliographique, une copie web de la page, de la photo, ... pourra être téléchargée dans la base zotero et jointe à votre référence.

fig D

Quand zotero n'affiche pas d'icône dans la barre d'URL, il est possible d'ajouter une référence par les boutons Image:Chaine.jpgImage:Capture.jpgImage:Nouvel element.jpg.

  • le premier effectue une opération similaire à l'insertion de signet dans son navigateur. L'URl est insérée dans la base zotero, avec le titre de la page et la date de consultation (on voit là l'orientation bibliographique)
  • le deuxième réalise un enregistrement de la page web avec l'url et la date. On pourra ultérieurement l'annoter par le menuImage:Annotation.jpg
  • le troisième opère les deux actions précédentes en même temps.

[modifier] ... et après ?

Une fois les références (Bibliographiques ou signets) intégrées (et éventuellement les documents primaires joints), Zotero se comporte finalement comme d'autres outils de gestion de références bibliographiques :

  • possibilités de tri, de recherche, ...
  • interaction avec des logiciels de traitement de texte pour une insertion facilitée des citations et gestion de la bibliographie (Cf. renvoi sur le texte adhoc dans le guide)
  • on notera une gestion des mots clés "à la mode 2.0". Possibilité de "taguer" les références par drag&drop.
  • on n'oubliera pas les possibilités d'exportation des références. Vous choisirez d'exporter votre bibliothèque (ou collection) en... (plusieurs exemples, non exhaustif) :
    • Zotero RDF pour échanger avec d'autres utilisateurs de zotero ou sauvegarder vos données (en attendant que Zotero Server et/ou Zotero commons soient opérationnels) en cochant par exemple "les notes" et "les fichiers". Attention toutefois au poids de "l'export" (le dossier comprenant le fichier RDF + les répertoires de contenus)
    • BibteX, Refer-BibeX, pour échanger seulement vos références avec d'autres logiciels de gestion de références (" en local" : Endnote, bibus, zotero, ... ou "en ligne" CiteUlike, Bibsonomy, EndNoteWeb, ...)
    • RIS, pour échanger vos références avec les notes avec d'autres logiciels de gestion de références qui acceptent ce format.

[modifier] Développements

Pour connaître les développements à venir de Zotero vous pouvez

  • consulter en 1ere page le texte grisé.
  • plus précisément, vous rendre aussi sur la la roadmap
  • et puis n'oubliez pas l'actu de zotero

Ce qu'il convient de retenir, concernant les futurs développements, dans le contexte de cet article, c'est la possibilité de partager en ligne ses collections, notes et tags (motsclés) issus des bibliothèques zotero de plusieurs utilisateurs.

[modifier] Liens utiles


[modifier] autres outils locaux

[modifier] Bibus

[2]

[modifier] Bibdesk

[3]

[modifier] outils en ligne

  • citeUlike
  • Connotea,
  • Bibsononomy
  • ...

Les outils cités ci-dessus ne sont pas équivalents mais ils procèdent de la même logique : mémoriser en ligne des références (Bibliographiques ou signets). Certains sont clairement spécialisés pour les références bibliographiques (CiteUlike, http://fr.citeulike.org), d'autres sont orientés "signets" mais permettent au détour d'un menu dédié d'intégrer des références bibliographiques (connotea, http://www.connotea.org/), d'autres encore affichent simplement leur dualité (bibsonomy, http://www.bibsonomy.org/). Ces exemples indiquent qu'une typologie exhaustive et tranchée est une entreprise difficile. Il convient alors d'expliciter un de ces services pour comprendre la logique générique liée aux outils cités, le lecteur trouvera dans l'aide de chacun, leurs fonctionnalités spécifiques et leurs développements.

Nous commenterons CiteUlike, l'un des premiers (2004, le 1er ?) services pour partager ses références en ligne : http://www.citeulike.org/ , on notera une interface en français (presque tout) http://fr.citeulike.org.

[modifier] CiteUlike

[modifier] principes de base

Le fonctionnement de CiteUlike réside dans trois grands principes d'intégration de références :

  • une intégration automatisée par une Bookmarklets à ajouter à son navigateur
  • une intégration automatisée à partir d'une liste de sommaires présentée au sein de citeUlike
  • une intégration manuelle

Comme à l'habitude, on commencera par s'inscrire : http://fr.citeulike.org/register. On installera ensuite la Bookmarklets : http://fr.citeulike.org/post puis on se rendra sur une des sources supportées par la Bookmarklets citeUlike [4] ou encore la liste des sommaires des derniers numéros de quelques 11500 revues en lignes (http://fr.citeulike.org/journals) pour intégrer sa première référence. Il convient d'afficher la notice d'un document dont on souhaite la référence, d'utiliser ensuite la Bookmarklets (sources supportées) ou le bouton "copy" (liste de sommaires) pour mémoriser cette dernière.

[modifier] enrichissement de la référence

Lors de la sauvegarde vous pouvez associer des mots-clès à votre référence. Ils constitueront des "tags" par lesquels vous pourrez retrouver vos documents dans votre bibliothèque ("My library"), mais ils permettent aussi aux utilisateurs de citeulike de partager des références par centres d'intérêts. Vous pouvez aussi joindre à votre référence le document primaire dont elle est issue au format PDF, partager la référence en cours de mémorisation avec des groupes spécifiques que vous aurez préalablement constitués ou rejoints, décider une priorité de lecture du document et choisir de ne pas partager la référence avec les autres utilisateurs. Vous avez à tout moment la possibilité d'éditer et rééditer la référence, ajouter des notes, faire une recension du document...

En procédant ainsi vous constituerez une bibliographie voire votre bibliothèque (cf. perspective).

[modifier] ... et après ?

Comme tout autre logiciel de gestion de références bibliographiques, citeulike dispose de fonctions d'import/export (bibteX et RIS) qui permettent ainsi de mémoriser massivement dans citeulike tout au partie d'une somme bibliographique issue d'autre services ou logiciels et vice versa.

citeulike dispose aussi d'autres fonctionnalités qui vous permettrons par exemple :

  • d'agréger (wachtlist) les références associées à un tag, un utilisateur, ... dans une sorte de liste de veille.
  • de surveiller par fil rss les ajouts de références pour un utilisateur, un tag, ...
  • de créer un groupe de partage
  • de créer un blog (minimamliste)
  • de connaître vos "voisins" de thèmes, ceux avec qui vous partagez au moins un articles
  • rentrer en contact (connection) avec d'autres utilisateurs

[modifier] autres outils en ligne

[modifier] Winkindx

[5]

[modifier] Refworks

[6]

[modifier] EndNoteWeb

[7]

[modifier] interopérabilité avec Zotero

Trois formes d'interopérabilité peuvent s'entendre.

  • par l'icône "dossier" dans la barre d'URL, zotero parse CiteUlike (entrepôt reconnu)
  • par un click sur le bouton RIS en bas de page d'une liste de références (Attention au nombre de références affichées)
  • par export d'un fichier BibTeX (click sur le bouton BibTeX) , puis import par le menu adhoc de Zotero.

Une remarque importante, seule la première forme (le "dossier") semble ne pas générer de problème de caractère accentués lors de la création des notices (intégration des références)

[modifier] outils mixtes

Certains outils gèrent à la fois les signets et les références (cf. infra) selon les caractéristiques spécifiques de ces objets.

[modifier] Bibsonomy

[8]

[modifier] Connotea

[9]

[modifier] 2collab

Outil de gestion de signets et de références développé par Elsevier, très orienté collaboration, à destination du public scientifique[10]. Intégré dans ScienceDirect.